Les versions récentes

  Voici les dates de parution de plusieurs des plus récentes versions bibliques de langue française éditées depuis l'an 2000:

 

Traductions du XXIe siècle

  • 2000, La Bible Parole de Vie. « Les traducteurs utilisent […] le travail du linguiste Georges Guggenheim  qui dans les années 1950 a défini, à la demande de l’Unesco, les limites du « français fondamental ». »
  • 2000, révision de La Bible du semeur.
  • 2001, Version d'étude de La Bible du semeur (Bible d'étude semeur).
  • 2001, La Bible d'Alexandrie ; le Pentateuque en un seul volume.
  • 2001, La Bible, nouvelle traduction, appelée aussi Bible Bayard (de Bayard Presse) : inspirée par une recommandation de Vatican II qui recommandait non seulement d'ouvrir largement l'accès de la Bible aux chrétiens, mais demandait explicitement de faire des éditions à l'usage des non chrétiens. Ce projet est coordonné par Frédéric Boyer qui fait travailler ensemble pour chaque livre un exégète et un écrivain. « Il est difficile de caractériser globalement ces traductions, que l'on devrait parfois appeler "ré-écritures", les traducteurs en partenariat ayant suivi leurs propres cheminements, sans avoir cherché à coordonner leurs travaux. »
  • 2002, La Nouvelle Bible Segond : présentée notamment dans une édition d'étude, il s'agit d'une nouvelle révision – sous l'égide de l'Alliance biblique universelle – de la traduction de Louis Segond.
  • 2003, révision de la Traduction œcuménique de la Bible (TOB) : nouveau Pentateuque.
  • 2006, King James française, traduction (commencée en 1994) par Nadine L. Stratford.
  • 2007 La Bible Segond 21 : Bible Segond révisée pour le XXIe siècle utilisant le vocabulaire d'aujourd'hui, publiée par la Société biblique de Genève.
  • 2007, Ancien Testament interlinéaire : édition de l'Alliance biblique universelle, rassemblant le texte hébreu de la Biblia Hebraica Stuttgartensia accompagné d'une traduction littérale, ainsi que la TOB et La Bible en français courant.
  • 2010, révision et augmentation de la Traduction œcuménique de la Bible (TOB). Cette édition, outre une révision générale (dont par des chrétiens orthodoxes, absents lors des éditions précédentes), ajoute six livres deutérocanoniques supplémentaires en usage dans la liturgie des églises orthodoxes ; elle devient ainsi réellement œcuménique.
  • 2013, Bible liturgique officielle en français. Projet de traduction réalisé sous la coordination de la commission épiscopale francophone pour les traductions liturgiques (CEFTL) par 70 spécialistes de la Bible de la langue française, il débute en 1996, la traduction étant achevée en 2001 et publiée après recognitio (approbation de chacun des épiscopats de la CEFTL) et reconnaissance officielle de Rome. Elle est destinée à la liturgie catholique pour équiper les lectionnaires.
  • 2015, révision de La Bible du semeur.

   Extraits tirés de la page :   https://fr.wikipedia.org/wiki/Traductions_de_la_Bible_en_fran%C3%A7ais

 

LIRE LA BIBLE EN LIGNE (LES VERSIONS RÉCENTES)

 

 BIBLE KING JAMES FRANÇAISE

htt http://456-bible.123-bible.com/kjf/kjf.htm   (king James version française 2011)

 

 BIBLE DU SEMEUR

http://visionneuse.free.fr/visioxml/index.htm?version=BIB (Semeur 2000)

https://www.biblegateway.com/passage/?search=Gen%C3%A8se+1&version=BDS

 

 BIBLE DES PEUPLES

http://www.sobicain.org/introduccionesFra.asp (Bible des peuples. 2002)

http://www.bibledespeuples.org/Bible.htm

 

 LA BIBLE TOB 

http://espritdumonde.free.fr/bib.php?livre=bible_2_tob

http://web.archive.org/web/20031202232610/ (TOB)

http://lire.la-bible.net/lecture/Genese/1/1/TOB

 

 BIBLE SECOND 21

http://www.universdelabible.net/lire-la-segond-21-en-ligne (2007-2012)

 

 NOUVELLE BIBLE SECOND (BIBLE D'ÉTUDE)  (NBS 2002)

http://issuu.com/editionsbiblio/docs/nbs_partie_1_pentateuque?e=2145446/2621815

http://issuu.com/editionsbiblio/docs/nbs_partie_2_livres_historiques?e=2145446/2600416

http://issuu.com/editionsbiblio/docs/nbs_partie_3_livres_poetiques?e=2145446/2616307

http://issuu.com/editionsbiblio/docs/nbs_partie_4_livres_proph_tique?e=2145446/2620435

http://issuu.com/editionsbiblio/docs/nbs_partie_5_nouveau_testament?e=2145446/2586393

http://issuu.com/editionsbiblio/docs/nbs_partie_6_annexes?e=2145446/2684823

 

AUTRES VERSIONS RÉCENTES

http://www.info-bible.org/visio2/visioxhtml/index.htm?version=DDE (Darby revisée 2006)

http://www.hallvworthington.com/french/darbytoc.html (Darby annotée et commentée)

http://www.aelf.org/bible (Bible Liturgique)

http://www.lexilogos.com/bible.htm (versions multiples)

http://www.lueur.org/bible/lire/ (versions multiples)

 

Courte description des versions modernes les plus utilisées

2002 : La Nouvelle Bible Segond. La traduction de Louis Segond, terminée en 1880 se caractérise par la précision de son vocabulaire et sa grande fidélité au texte original. La révision qui a été entreprise par l'Alliance biblique universelle augmente encore la cohérence de façon à favoriser une lecture diachronique des textes. Les lecteurs exigeants qui n'ont pas accès aux langues originales apprécient de savoir que les correspondances formelles reflètent précisément celles qui existent dans le texte original. Editeur : Alliance biblique universelle.

2001 : La Bible, nouvelle traduction. L'originalité de ce projet est d'avoir fait travailler sur la traduction de chaque livre un binôme composé d'un exégète et d'un écrivain. Dans une volonté évidente de dialogue avec la culture contemporaine, cette traduction évite le vocabulaire hérité de la tradition ecclésiale et tente une approche renouvelée du texte biblique. Editeur : Bayard édition.

2001 : La Bible d'Alexandrie (Pentateuque). Sous la direction de Marguerite Harl, une équipe d'hellénistes traduit la Bible à partir de la Septante. Cette traduction grecque réalisée entre 150 et 250 avant notre ère est le témoin d'un état beaucoup plus ancien du texte biblique que le manuscrit hébraïque du 11e siècle qui sert de base aux autres traductions. Editeur : Le Cerf.

2000 : La Bible Parole de Vie. Cette traduction interconfessionnelle en « français fondamental » utilise un vocabulaire usuel de 3500 mots. Elle s'adresse en premier lieu aux personnes qui n'ont pas le français comme langue maternelle, mais aussi aux jeunes ou à ceux qui souhaitent redécouvrir le message biblique exprimé avec les mots de tous les jours. Editeur : Alliance biblique universelle.

1998 : La Bible des Peuples. Traduction de B. et L. Hureau, deux prêtres catholiques ayant une longue expérience de l'animation biblique. Une traduction assez littérale, avec des trouvailles visant à rendre les texte plus percutant et actuel. Réédition légèrement amendée de la « Bible des Communautés chrétiennes ». Editeur : Fayard.

1992 : La Bible du Semeur. Traduction par équivalence fonctionnelle réalisée sur le modèle de la Bible en français courant par une équipe de traducteurs évangéliques. Editeur : Excelsis.

1985 : La Bible, traduction d'André Chouraqui. Cet écrivain juif souhaite donner au lecteur un aperçu du génie de la langue hébraïque et de l'arrière-plan sémitique du Nouveau Testament. Il retranscrit dans sa traductions les subtilités et les jeux de mots présents dans la langue originale et pousse le littéralisme aux limites de la compréhension. Editeur : Desclée de Brouwer.

1982 : La Bible en français courant. Première version française produite selon le principe de l'équivalence fonctionnelle par une équipe interconfessionnelle. Lorsqu'une expression biblique n'est pas compréhensible dans la culture contemporaine, elle est traduite par une expression qui fonctionne de la même façon dans la langue actuelle. Révisée en 1997 dans le sens d'une élévation du niveau de langue. Editeur : Alliance biblique universelle.

1981 : La Bible Pierre de Beaumont. Traduction assez libre, parue pour la première fois en fascicules dans la collection « Aujourd'hui la Bible ». Facile à lire, mais pas toujours très rigoureuse. Editeurs : Fayard/Mame.

1978 : La Bible à la Colombe. Révision approfondie de la Bible de Louis Segond, très prisée chez les protestants de langue française depuis 1910. La révision porte essentiellement sur une modernisation du vocabulaire. Editeur : Alliance biblique universelle.

1975 : Traduction Œcuménique de la Bible (TOB). Plus d'une centaine de spécialistes catholiques et protestants y ont participé. Des orthodoxes ont également relu les manuscrits. Une traduction conçue sur le principe de l'équivalence formelle mais agréable à lire et qui renouvelle bien l'approche du texte biblique. Editeurs : Société biblique française / Le Cerf.

1973 : La Bible Osty représente 25 années de travail du chanoine Osty. Traduction à équivalence formelle : le même mot dans l'original est traduit presque toujours par le même mot français. Editeur : Seuil.

1971 : La Bible de la Pléiade. Première traduction de la Bible non confessionnelle. La traduction très littérale de l'Ancien Testament, par Dhorme, offre des solutions intéressantes. Celle du Nouveau testament est moins originale. Editeur : Gallimard.

1956 : La Bible de Jérusalem. Traduction catholique réalisée par 33 traducteurs assistés d'une centaine d'exégètes. Très appréciée pour la rigueur de sa traduction et la vigueur de son style. Vocabulaire assez recherché. Révisée en 1998. Editeur : Le Cerf.

1955 : La Sainte Bible de Maredsous. Première traduction catholique de la Bible en français contemporain réalisée par les moines de l'Abbaye de Maredsous en Belgique. Le texte de cette version a été régulièrement révisé, en 1968 puis en 1997. Editeur : Brepols.

1904 : La Bible de l'abbé Crampon. Traduction catholique.

1888 : La Bible de l'abbé Fillon. Traduction catholique en 10 volumes.

1880 : La Bible Segond. La Compagnie des Pasteurs de Genève commande à Louis Segond une traduction adoptée par les Sociétés Bibliques dont la mission principale résidait en la diffusion massive de la Parole de Dieu. Cette Bible est encore grandement utilisée de nos jours, notamment par les églises évangéliques. (révisée en 1910)

Extrait tiré de : http://espritdumonde.free.fr/bib.php?livre=bible_3_autres_traductions

 

 

Voir les pages complémentaires